Sites à visiter

Les jebels et vallées

jebel_petite.JPGLe désert du Wadi Rum , surnommé « vallée de la lune », est composé de deux vastes étendues désertiques parsemées de massifs rocheux aux formes spectaculaires, l’une de sable rouge dite « désert rouge »,  l’autre de sable jaune dite « désert blanc ».

Ce désert surprend par ses roches qui se dressent à pic, faites de grès variant du noir au jaune clair avec une prédominance de rouge. Elles ont jailli il y a environ 30 millions d’années, c’est ici la plus ancienne strate géologique connue de l'écorce terrestre. Le soleil et le vent ont sculpté ces roches appelées 'jebel' dont la plus haute, jebel Um Adaami, s’élève à 1854 mètres. 

Jebel Ash peut être escaladée facilement en 4 h  aller-retour avec la plus belle vue offerte par le Wadi Rum sur Um Adaami et une grande vallée.

 

Les arches

Arche Um FruthUne arche est un pont en roche naturelle. La plus haute d’entre elles, l’arche de Burdah, s’élève à 35 mètres.  Elle est accessible en 3h aller-retour avec de bonnes chaussures et accompagné d’un guide. Um Fruth, plus petite avec ses 20 mètres de hauteur est très facile à escalader et cette petite arche est la plus proche du village.

 

Les siq

Siq Kazhali

Un siq (ou canyon) est une faille plus ou moins longue dans la montagne et qui permet de la traverser.

Le désert du Wadi Rum offre plusieurs siq dont celui de Khazali où il fait bon marcher l’après-midi à l’ombre de ses falaises de 30 à 50 mètres de haut (compter  30 mn aller-retour). 

Le siq Burrah ou les romains firent un barrage encore visible est le plus long,  2h aller-retour.

 

Les dunes

Dune de sable dans le Wadi Rum

Le désert du Wadi Rum ne ressemble pas du tout au désert saharien avec sa succession de dunes de sables. Ici, quelques dunes seulement, de sable extrêmement fin de couleur  rouge ou ocre, se sont formées au pied des djebels. Les enfants (et leurs parents) aiment se laisser glisser sur ces dunes. Apportez votre luge !

 

Sur les traces des Nabatéens

Inscriptions nabateennesLe Nabatéens, qui contrôlaient le sud de la Jordanie entre le cinquième siècle avant J.-C. jusqu'au premier siècle ap J.-C., ont laissé des vestiges de leur civilisation dans le Wadi rum. L'alphabet  nabatéen est proche de l'alphabet arabe, et aussi écrit de droite à gauche. Le Wadi Rum est riche d'inscriptions nabatéenes que vous trouverez sur les roches au gré de votre visite : Siq Khazali, chutes de Laurence d'Arabie, ....

 

Pierres sculptées

Les pierres prennent parfois des formes connues tel ce champignon. Champignon en pierre 

 

Les sources

Source laurece_springs_petite.JPG

Le Wadi Rum offre trois sources d'eau claire, dont  la plus belle « El qatta » située à 11 km du village où les troupeaux de moutons et de chèvres viennent se désaltérer.

 

Lawrence d'Arabie

Chutes d'eau Laurence d'Arabie

Cet homme célèbre a donné son nom à deux sites, la maison de Lawrence d'Arabie, ruines d'une maison nabatéene où il séjourna un mois et qui offre une vue superbe sur le désert, et les chutes d'eau de Lawrence avec sa table d'orientation.

randonee.jpgchameau.jpg

Jeepescalade.jpg

Une Nuit dans le Wadi Rum